Forum RPG inspiré de la saga The Elder Scrolls se situant dans l'ensemble du continent de Tamriel. (Héritier du forum TES:La Chute des Divins)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Valdimar Ours-Guerrier, Héraut des Compagnons.

Aller en bas 
AuteurMessage
Valdimar Ours-Guerrier
Héraut des Compagnons
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 28/05/2015

MessageSujet: Valdimar Ours-Guerrier, Héraut des Compagnons.   Sam 30 Mai - 19:21

Présentation.


♠ Votre Personnage.


♠ Nom, Prénom : Valdimar Ours-Guerrier
♠ Âge : 32 ans.
♠ Race : Humain nordique.
♠ Lieu de naissance : Bordeciel à Vendeaume.
♠ Orientation de rôle, carrière... : Héraut des Compagnons
♠ Signe astrologique ou Pierre gardienne : Guerrier
♠ Élément de votre magie : Aucun, c'est un nordique de pur souche, il n'apprécie pas la magie favorisant davantage la maîtrise de l'acier. Néanmoins, il a reçu le don d'Hircine lui conférant la capacité de se transformer en Ours-Garou.
♠ Crédits de l'avatar : Travis Fimmel.

♠ Description physique :

L'apparence de Valdimar est un véritable reflet de son caractère et de sa nature, de même qu'elle est façonnée par ses activités de tous les jours. Les combats ont dessiné sur son corps des muscles saillants qui sont mis en valeur par une peau plutôt claire typiquement nordique. Une multitudes de cicatrices rosâtres ,qui s'étendent comme de longs serpents, témoignent des luttes et combats menés au cours de ses dernières années.

Mesurant dans le mètre quatre-vingt, lui procure une suffisance dans son allure détachée, qui trahi souvent son identité, bien avant que nous apparaisse son visage caractérisé par ses yeux d'un bleu semblable aux flots glaciales de la Mer Fantôme, perçant l'âme son regard détermine en lui une sorte d'aura à la fois de respect, de crainte mais aussi d'amitié. Il possède aussi une chevelure blonde cendrée pour le moins atypique. Cette dernière se présente sous la forme d'une natte tressée qui prend source au milieu de sa capillarité, et se prolonge jusqu'à ses omoplates, le reste du crâne étant rasé de sorte à mieux exhiber des tatouages et peintures de guerre qui sont relatifs à ses exploits guerriers. Il porte également une barbe qu'il laisse à sa guise pousser ou non. A première vue c'est un homme plutôt « barbare » (comme une grande majorité des Nordiques enfaîte) mais ce qui remarquable chez lui se sont ses expressions qui viennent adoucir le portrait terriblement  froid et austère de Valdimar. Bien que son allure ne laisse pas douter de sa condition et de son rang, les expressions qu'il s'autorise, ainsi que son sourire cynique qu'il arbore fièrement la plupart du temps, sont des éléments qui le ferait presque paraître sympathique et rassurant. Sa voix est de plus celle d'un homme avisé et plutôt chaleureux.

Il porte en général de simples vêtements en tissus et en cuir. Mais, lorsque le combat arrive, il porte une armure intermédiaire lui offrant une certaine polyvalence. Ainsi il peut aisément passer d'un mode de combat plus lourd mais plus puisant avec son hache à deux mains à une tactique plus rapide et mobile grâce à son épée. En effet, ce sont ses deux armes de prédilections mais il lui arrive d'utiliser l'arc, notamment pour la chasse.

Au niveau de son apparence en tant qu'Ours-Garou (car oui s'en est un ! ), il n'y a pas grand chose à décrire : Il possède un pelage brun tantôt plus clair tantôt plus foncé en fonction des saisons. Une mâchoire musclée et des griffes acérées sont ses armes principales mais l'ensemble de son corps est véritablement un atout. En effet, les Ours-Garou sont plus forts, plus résistants et donc plus puissants que leurs cousins, les  Loups-Garou mais restent néanmoins plus lent et moins agile que ceux-ci.


♠ Description psychologique :


Valdimar est un Nordique pur et dur. Patriotique, fervent croyant notamment au Culte de Talos, il n'en reste pas moins une véritable figure atypique en Bordeciel. Notamment à cause de son tempérament imprévisible, car il faut le savoir ; Valdimar possède de multiples facettes. Il peut se montrer doux et généreux auprès de ses proches, amicale et solidaire avec ses alliés tout comme cruel et sans limite envers ses ennemis. Cynique et ambitieux, il voit grand, très grand ! Pour lui mais aussi pour les Compagnons. Ce qui inquiète les plus rustres de ses hommes, ils craignent de voir le Héraut se mouvoir en une sorte de souverain tyrannique. En effet, le caractère du Nordique est plutôt instable et ses pensées sont difficilement perceptible. En réalité, seule son épouse arrive réellement à comprendre ses réactions lors de certaines situations. Valdimar est d'ailleurs très attaché à celle-ci, il l'aime et la désire avec une ardeur incomparable. En combat, c'est un homme le plus souvent honorable et un fervent partisan de la force brute. Néanmoins, son côté stratège l'oblige parfois à prendre des chemins plus sombres et sinueux pour prendre à refaire l'ennemi ou parvenir plus rapidement à ses fins. En plus d'être un Héraut des  Compagnons possédant des convictions et des idéaux très conservateurs concernant la culture nordique, il est aussi un homme aimant son pays et désireux de le faire grandir malgré le fait que les Compagnons ne sont plus censés prendre part aux affaires politiques du pays. Suite à une rencontre avec le Haut-Roi, Valdimar s'est engagé à aider la patrie des nordiques à prospérer, bien-sûr, il n'a encore révélé à personne cette sorte de partenariat entre lui et les autorités. C'est aussi un homme respectant les valeurs familiales, il aime son fils presque autant que sa femme, et il lui a juré de l'apprendre à combattre comme un vrai Nordique.

Une chose est néanmoins perceptible, il tente depuis le départ de contrôler la Bête qui sommeil en lui. L'influence d'Hircine est grande en lui et pourtant il ne cherche pas à s'en détourner seulement à pouvoir la canaliser et s'en servir contre ses adversaires. Depuis son entrée chez les Compagnons, il a apprit à maîtriser ses transformations en Ours-Garou, mais le sang de la Bête coule dans ses veines et il sait que cet instinct animal peut être dangereux autant pour lui que pour ses proches...Valdimar essaye donc d'équilibrer son âme entre sa ferveur pour les traditions nordiques et le don à double tranchant qu'il a reçu d'Hircine.




♠ Histoire, passé :

== Le Destin de Valdimar Ours-Guerrier ==

«Parmi les faibles, le plus fort est celui qui n'oublie pas sa faiblesse. »
-Proverbe nordique.



Valdimar naquit à Vendeaume, nouvelle capitale de Bordeciel depuis l'indépendance de celle-ci et plus vieille cité nordique. Il vécut toute sa jeunesse encadrée par un clan familiale respectable qui honorait les dieux par des offrandes régulières et qui suivaient avec ferveur les traditions nordiques. En plus d'être particulièrement patriotique, la famille avait la particularité de posséder d'importantes fonctions concernant le domaine de la construction naval. Alors que la Seconde Guerre des Alliances (5E450-5E495) embrasaient l'ensemble de Tamriel, la famille prospérait profitant de la guerre pour construire de puissants navires militaires pour l'armée du Haut-Roi.

En 5E495, Valdimar était alors âgé de 17 solstices d'hiver et semblait alors déjà être un fringuant nordique fougueux et à l'image de son père avec en plus une certaine curiosité espiègle d'explorer plus en profondeur le continent. C'est cette année, alors que la guerre avait cessé et que les bateaux de guerres s'accumulaient au sein du Port de Vendeaume, que la guilde maritime familial décida de commercer avec l'île devenue symbole de la fin de la guerre : Solstheim. Des convois navals humanitaires en échange de denrées rares (notamment le Stalhrim des Skaals). Pour la première fois, Valdimar naviguerait aux côtés de son père avec une réelle fonction de « conseiller » de celui-ci. Son père jugeant que plus tard ce serait à lui de reprendre les rennes de la guilde. Néanmoins une tragédie se produit, alors que les vagues percutèrent la coque en bois du navire commerçant, celui-ci sombra à travers les flots ne laissant pas la moindre trace de sa disparition...Pas la moindre ? Ce n'est pas tout-à-fait vrai. Des chasseurs Skaals à la recherche d'Horqueurs tombèrent sur un mammifère bien plus familier. Un homme, étendu là, visiblement inconscient et aussi mouillé qu'une pucelle lors de la nuit de noces. Les Nordiques de Solstheim prirent sous leur aile le jeune étranger et lui offrirent le refuge et le confort qu'il avait besoin pour se réveiller au sein de leur humble village. Ce n'est qu'après plus de 4 semaines d'inconsciences, que l'homme se réveilla. Il dévoila par la même occasion son nom à ses sauveurs : Valdimar. Gravement affaiblit à cause de l'eau glaciale, il ne pu sortir de sa couche qu'après plusieurs et nombreuses tentatives.

Lorsque enfin le jeune homme pu s'aventurer à l'extérieur, il fut tout d'abord surpris par le mode de vie fort modeste de ces « cousins » de Solstheim. Les Nordiques de Bordeciel, bien que malgré tout très attaché à leur terre, leurs traditions...etc n'affectionnaient cependant pas pour la plupart une existence « simpliste » sans gloire et tous cherchaient à rejoindre leur ancêtre grâce à leurs actes parfois héroïque, parfois et souvent plus modeste. Les Skaals ne cherchaient, eux, qu'à vivre au sein d'une faune et d'une flore qu'ils respectent tout cela selon les « enseignements du Créateur », l'ancien dieu des Nordiques, un dieu unique qui serait à l'origine de toutes les espèces du monde. Valdimar ne parvint et ne parvient toujours pas aujourd'hui à reconnaître ce dieu, mais le respecte tout en gardant une croyance inégalable au culte des Neufs et surtout au culte de Talos. L'homme qui devint divin et qui sera pourtant si contesté même après des siècles.

Auprès des Skaals, trop faible pour rejoindre Corberoc d'où il aurait pu prendre un navire pour revenir en Bordeciel, Valdimar apprit à chasser avec une certaine habileté, son père malgré son respect pour les traditions ne l'avaient jamais réellement apprit l'art de la chasse jugeant que l'héritier de ses affaires n'en aurait jamais besoin. Il canalisa la tristesse et le doute concernant ce même paternel, ne sachant pas si celui-ci a survécu comme lui...Il utilisa cette faiblesse pour en faire une force, se forgeant une véritable carapace. Les semaines passèrent à nouveau et Valdimar, entre temps, était parvenu à tuer un mâle alpha d'une meute de loup qui rôdait trop près du village. Son instructeur, jugeant qu'il était prêt, l'envoya seul à travers les forêts enneigés de l'île dans le but de « trouver l'esprit de l'Ours » et de le sacrifier au nom du Créateur. Une sorte de « bénédiction » serait ainsi accordé au peuple Skaal lors des temps difficiles. Dans le cas présent, ce petit peuple souffrait effectivement des conséquences de la guerre...Celle-ci ayant davantage ravagé l'île déjà dévasté à cause de l'éruption volcanique de Morrowind.

C'est dans ce contexte que Valdimar partit en quête de cet ours qui avait pour réputation d'avoir une fourrure entièrement blanche. Cette chasse traditionnelle des Skaals s'appelait le Ristaag.  Pistant les empreintes de la bête, Valdimar utilisa les techniques de ses mentors skaals afin de repérer sa cible. Il l'a repéra en train de s'hydrater dans un petit ruisseau qui s'écoulait rapidement entre la glace et les rochers. L'ours était magnifique et pourtant Valdimar avait tendu son arc visant de sa flèche, le crâne de l'animal. Après une grande et longue inspiration, il relâcha prise et décocha la flèche...qui s'écrasa dans la neige à quelques centimètres de la proie qui n'allait pas tarder à devenir le prédateur. Valdimar savait que l'ours l'avait repéré, il recula doucement mais par panique finit par glisser sur une plaque de glace. Se retrouvant au sol face à la bête, il était en position de faiblesse. L'ours cabra...se levant sur ses puissantes pattes arrières, il affligea à Valdimar un puissant coup de griffe alors que celui-ci se relevait...
Blessé (encore une fois... ), le Nordique ne pu que prier les Neufs, le Créateur et toutes les divinités possibles et inimaginables avant de lâcher son dernier souffle...Mais, le destin n'en avait pas décidé ainsi...Comme une tempête de neige qui frappe sans prévenir des voyageurs téméraires, une sensation désagréable de frissons emporta le Nordique mais se redressant doucement pour croiser le regard avec la bête devant lui...Il remarqua que celle-ci restait figée...Ses yeux ne semblaient étrangement plus hostiles. Et là, une voix se fit entendre :

« - Valdimar, nordique de Bordeciel, je me présente à toi, moi : Hircine, prince Daedra de la Chasse. Tu sembles avoir en toi le sang du chasseur, bien qu'il reste encore fort à faire avant que tu ne découvres ta véritable nature. 

Le Nordique, s'était frotté les yeux, l'ours lui parlait ou du moins un Daedra s'exprimait à travers l'animal ! Ou plutôt à travers un être matérialisé en ours. L'esprit de l'Ours ne mourait jamais vraiment, mais ceux parvenant à le vaincre prouvait leur force.  Valdimar vit en cette rencontre atypique une occasion unique pour retrouver sa force d'autrefois.

-Seigneur Hircine, je sais que les Princes Daedras possèdent des facultés exceptionnelles. J'aimerais connaître la force d'Ysgramor, l'ambition et la sagesse du grand Talos, donnez-moi cette force dont vous êtes persuadé que je possède. J'aimerais retourner au sein de ma patrie, je suis affaiblis à cause du naufrage, je ne sais même plus faire trois pas à vitesse de course sans m'essouffler...Cette terre n'est pas la mienne, les  Skaals m'ont acceptés mais je ne suis pas des leurs. Je veux retrouver ma force d'antan, pour retourner en Bordeciel et retrouver mon père...Par pitié, donnez-moi ce pouvoir que vous vantez tant en moi ! »

Un rire rauque se fit alors entendre...Hircine finit par rétorquer :

« -Je ne peux t'offrir le pouvoir sans en retour recevoir un service, pour signer un pacte avec Hircine, tu dois d'abord obtenir ses faveurs...

-Comment pourrais-je le faire ?

-Combats l'ours, à nouveau. Si tu triomphes de lui, tu seras digne de mon intérêt, je ne récompense que les chasseurs et non les proies...Si je suis venu à toi c'est parce que tu possèdes le sang des vainqueurs...Pour conclure notre pacte, tu ne devras pas emporter son coeur au nom des Skaals et de leur Créateur mais le déposer sur un petit autel qui a été installé à mon effigie dans le désert de cendres par un jeune soldat bosmer pendant la guerre. Il était comme toi au départ et aujourd'hui, il prospère au sein de mon royaume. Je ne peux te garantir la victoire, mais si elle t'est acquise sache qu'elle ne te sera plus jamais refusée et que tu seras plus fort et vigoureux que jamais...

-Bien, j'accepte... » conclut Valdimar, conscient qu'un pacte avec un Daedra était risqué mais...avait-il vraiment le choix ? A 17 ans, seul sur une île inconnue, au sein d'un peuple à moitié étranger et surtout en ayant conscience que le doute, la tristesse et surtout la peur le submerge ? Le jeune Nordique se moquait bien des risques, il voulait en finir avec tout ça, quitte à mourir, il préférait le faire l'arme à la main face à une créature aussi puissante que celle que représentait cet ours blanc.
Le temps se figea à nouveau,Valdimar ressentit de lourds vertiges et tituba vers l'arrière, un pas après l'autre. Pendant ce temps, l'ours fit de même, mais ses grognements reprirent rapidement le dessus ne laissant pas le temps au jeune homme de retrouver ses esprits. La bête chargea...mais Valdimar, vif et habile, l'esquiva dégainant son glaive. Il entama une violente tranchée, tâchant le pelage pur de la bête d'une auréole écarlate. La bête grogna à nouveau de douleur se retournant violemment, il se redressa sur ses deux pattes . Le moment propice à une ultime attaque...Valdimar se jeta sur l'ours, l'épée pointée dans sa direction transperça l'animal le faisant basculé en arrière. Par fureur et précaution, il plongea à sa lame à plusieurs reprises saignant le cadavre davantage...Valdimar posa deux doigts dans le liquide chaud et rougeâtre et inscrit sur son visage des symboles de victoires, utilisant le sang de son adversaire animal en guise de peintures de guerre. Après cela, il ouvrit le ventre de la bête de par et d'autre, de haut en bas et en sortit un coeur visqueux. Les tripes de la bête se répandit au sol par la même occasion...Laissant le cadavre aux charognards, Valdimar plaça le coeur dans une sacoche et se dirigea vers le désert de cendres, au sud de l'île ...Il se sentait revigoré, comme-ci toute la puissance de l'ours s'était répandu à travers son corps tout entier. Il était fort désormais...mais en terminant sa quête, il le serait davantage. Luttant avec ferveur pour traverser le paysage escarpé, il parvenu au désert continuant sa marche, certes encore avec douleur, mais sans le moindre signe de faiblesse d'esprit.

L'autel d'Hircine n'était qu'une simple statuette incrusté sur un petit présentoir taillé dans un rocher ébène. On pouvait y voir en lettres de sang séchés : « La Grande Chasse arrive ! ». Un message destiné à, bien-sûr, entretenir le culte du Chasseur mais aussi à faire peur à tout les éventuels intrus. On pouvait voir autour des crânes d'animaux mais aussi...d'hommes. Loups, cerfs, ours, dumners, nordiques, rien ni personne n'y échappaient. Valdimar posa son offrande sur le présentoir, au pied de la statue...Une voix se fit alors entendre, elle n'était plus utilisé par intermédiaire mais résonnait dans l'esprit même du Nordique. C'était Hircine qui le félicitait pour sa victoire et le remerciait pour son offrande, il dit alors que l'heure était à la récompense mais pour l'obtenir...Valdimar devrait mêler l'esprit de la Bête au sien...Ne faire qu'un avec l'Ours qu'il venait d'abattre. Il dû  dévorer le coeur...ce qu'il fit avec une certaine méfiance mais la faim, la faim de pouvoir faisait en sorte de repousser toutes ses limites. Après avoir consommer le coeur, il tomba...et s'évanouit.

Lorsqu'il se réveilla, il était dans la forêt, la même où il avait tué l'ours. Cependant, il était différent...Sa peau était devenue pelage, ses dents semblaient être devenus des crocs et ses ongles des griffes acérées. Il poussa un grognement terrifiant, il était...un Ours-Garou, fils d'Hircine, le père des Hommes-Bêtes. Paniqué par cet état, Valdimar se rua vers un lieu isolé, mais...il avait faim, terriblement faim et lorsqu'il sentit l'odeur de chasseurs  skaals qui patrouillaient non loin de là...il ne pu s'empêcher...Il ne voulait pas, les Skaals l'avaient aidés ! Et pourtant, la faim était trop grande, son sang bouillonnait, sa force semblait s'être décuplée...Il se rua vers les chasseurs qui ne purent pas anticiper la charge et furent projetés au sol...désarmés...Le dîner était servit...

Lorsqu'il se réveilla dans une grotte, le ventre pleins et l'esprit troublé, il entendit à nouveau la voix d'Hircine :
« -Je t'ai donné ce que tu désirais...Tu es désormais plus fort, plus puissant et plus résistant que n'importe quel autre mortel. Néanmoins, si tu ne veux pas finir comme nombres d'entre les tiens, je vais t'accorder une nouvelle récompense...Un indice, une chance pour toi de contrôler ton pouvoir et d'ainsi devenir plus fort et plus habile avec celui-ci...Trouves la meute de Bordeciel, ils sont très certainement les lycanthropes les plus habiles parmi mes fils.  Désormais, je ne m'adressais plus à toi...pour le moment du moins...Tu devras remplir ton destin seul et tracer ton histoire...Au revoir Valdimar et surtout...bonne chasse ! »

Valdimar pressa ses mains sur son crâne...devenir un Homme-Bête n'était pas réellement dans ses projets, mais si il voulait survivre dans ce monde en reniant la faiblesse provoquée par le naufrage.(en effet, les conséquences physiques et psychologiques l'auraient empêchés de se déplacer sans l'aide d'un bâton d'appui et il ne serait pas devenu ce qu'il est aujourd'hui...grâce à ça). La peur du territoire de chasse, la peur de décevoir ses ancêtres le rongea pendant plusieurs jours...En même temps, il tenta de contrôler un maximum son pouvoir afin d'empêcher tout incident lors de la traversée jusqu'en Bordeciel.

Le navire s'amarra au quai, des marins déchargèrent des caisses, des tonneaux et autres vivres sur celui-ci. Et un homme posa le pied sur le sol gelé de Vendeaume, nouvelle capitale de Bordeciel depuis l'indépendance de celle-ci. Il était enfin chez lui...Valdimar inspira profondément...Il était maintenant âgé de 18 ans. Ayant fêté son anniversaire pendant la traversée, il était assez fière également d'être parvenu à se contrôler pendant le voyage. Mais, il savait que la Bête aurait faim...il lui fallait de la viande fraîche...Voilà pourquoi après une rapide balade dans la ville, il décida de partir à la chasse dans la forêt. Priant avant tout au temple de Talos, espérant obtenir le pardon des dieux et la miséricorde du Neuvième.

Une semaine passa...et il prit la route de Blancherive, pistant l'odeur de cette « meute » grâce à son odorat amélioré par l'intermédiaire de sa... « nature ».

Il se présenta aux portes de la châtellerie des Grisetoison sous le nom de Valdimar Ours-Guerrier, faisant ainsi honneur à ses deux « personnalités ». Il fut surpris en remarquant que la Meute...n'était autres que les membres des Compagnons...ou du moins une partie, tous ne sentaient pas l'odeur habituelle des Loups-Garou...Néanmoins, si c'est là que voulait le conduire Hircine, Valdimar était obligé de les aborder.

Lorsqu'il demanda audience auprès du Héraut, il sut que les Loups-Garou avaient sentis son odeur...Leur vigilance avait alors augmenté et on affecta des hommes devant la porte des appartements du Héraut. Celui-ci semblait affûté ses armes, les nettoyant davantage, comme-ci il préparait un combat à venir. A ses côtés, deux hommes, vu l'odeur l'un d'eux était un loup-garou, l'autre cependant ne l'était, à première vue, pas. Le Héraut salua et après une brève conversation, un petit duel dans la cours et une initiation au sein des Compagnons, Valdimar devint l'un des leurs. Mais, rapidement, on le contacta annonçant qu'il ne serait pas traiter comme les membres « normaux », en effet, c'était un Ours-Garou et ils le savaient...Il faudrait à la fois le former à l'art de combattre mais aussi...à l'art de se contrôler.


Les années passèrent...En 5E 500, une nouvelle guerre plus terrible encore que la précédente se préparait à travers tout Tamriel. Une alliance de trois Daedras (Molag Bal, Namira et Merhunes Dagon) décida qu'il était temps de lancer une nouvelle invasion contre Tamriel, ce qu'ils firent dans les années qui suivirent. Valdimar combattit farouchement auprès de ses frères d'armes, sachant mieux contrôler son « don » pouvant être aussi considéré comme une malédiction, il se distingua notamment par son sens de la stratégie. Lorsque les Daedras tentèrent de prendre Blancherive, ceux-ci voulurent d'abord brûlées la ville sous une nuée de flèches enflammées...Mais, Valdimar, la nuit de la veille, s'était alors changé en Ours-Garou massacrant les troupes avec la meute. Pour en revenir à cette meute, c'était très simple. En réalité et depuis la mort du héraut Kodlak de l'ère 4ème, le Cercle c'était divisé en deux parties : La Meute, qui rassemblait tout les lycanthropes, et les Nordiques désireux de préserver leur âme de cette diablerie daedrique. Le héraut avait dés lors le rôle de maintenir l'équilibre entre les deux en plus de guider l'ensemble des Compagnons, sans pour autant prétendre les diriger.

Les archers daedriques furent décimés, le lendemain matin...la charge daedrique fut prise à revers par ses mortels étranges qui s'étaient jetés dans leur dos. Les Compagnons augmentèrent leur renommée lors de cette bataille...Bien-sûr, seuls les Compagnons eux même, connaissaient la véritable histoire. La majorité des habitants de Bordeciel avaient plus ou moins la même version...sans la présence « d'hommes-bêtes » bien-sûr. Lors de cette bataille, Valdimar reçu le privilège de rejoindre le Cercle et surtout d'être considéré comme le membre d'honneur du Héraut...Celui qui le remplacera...Malgré les protestations des plus anciens, la volonté du Héraut était telle qu'ils furent contraints de reconnaître le rôle future de Valdimar.  

En 5E 506, Valdimar avait alors 28 ans, de nouveaux troubles s'abattent sur Tamriel. Bordeciel est inquiète concernant l'attitude d'ingérence du Domaine Aldmeri qui n'hésite pas à financer des groupuscules esclavagistes notamment en Morrowind. Ce trafic d'esclave n'est profitable qu'à un seul parti : le Thalmor. Cela fait des années qu'ils complotent, qu'ils espionnent et qu'ils manigancent des stratégies qui leurs permettraient de se venger de la Seconde Guerre des Alliances. En plus d'avoir reconstitué leur armada, ils utilisent des esclaves pour reconstruire ce qu'ils ont perdus pendant la guerre...Valdimar était certes un Compagnon, censé ne pas prendre part aux conflits de Tamriel, mais là il n'y avaient pas d'autres alternatives. Le Nordique prit un cheval et se dirigea vers Vendeaume afin d'obtenir une entrevue secrète avec le Haut-Roi. Il parvint à lui dire de prendre garde au Thalmor, que l'Alliance des Honneurs devaient se montrer prudente et que l'Empire lui même ne devait pas faiblir à nouveau sous peine de voir l'histoire se répéter...Il fallait que les Hommes s'unissent, les Nordiques et les Impériaux devaient davantage coopérer pour contrer, bien-sûr dans le plus grand secret, les machinations des Thalmors. Nelgar Sombrage était d'accord, mais il avait besoin de soutien...Les Parjures menaçaient à nouveau la Crevasse, ils sont décidément tenaces ces sauvages. Et, Bordeciel avait besoin de davantage de temps pour fortifier son armée. Ce que le Haut-Roi voulait dire...c'est qu'il fallait que les Compagnons soutiennent la Couronne de Bordeciel de façon plus directe. Valdimar s'engagea alors de rapprocher les Compagnons des autorités sans pour autant perdre l'indépendance de leur guilde. Nelgar accepta de laisser aux Compagnons leur statut privilégié, notamment à cause du fait qu'ils représentent malgré tout les héritiers des 500 d'Ysgramor. Mais une fois encore...Nelgar avait insisté : Ysgramor n'aurait pas laissé les Elfes dominés Tamriel, ni Talos, ni aucun des grands héros nordiques. Valdimar remarqua la ferveur patriotique du Haut-Roi et jarl de Vendeaume, il était le digne héritier d'Ulfric Sombrage...Avec une certaine admiration pour un homme qui lui faisait penser à son père, il quitta néanmoins le Palais des Rois, retournant auprès des siens, avec des ambitions et des idées qu'il ne possédait pas avant cette rencontre.

De retour, une personne l'attendait au coin du feu...La seule qui avait remarqué son absence durant la nuit. Elle l'interrogea sur ce « voyage » qu'il avait effectué sans en parler à personne. Valdimar utilisa son charisme pour la persuader de le suivre affichant à ce moment-là son sourire si « vivant ».

Il l'emmena dans une grotte abritant une luxuriante forêt souterraine, il lui mentit en lui présentant cet endroit comme raison de son départ. Elle le cru mais...étrangement, une chose se produit ce jour-là. En effet, l'intrépide Freya qui constituait elle aussi une membre du Cercle et qui n'avait jamais réellement caché son affection pour Valdimar, se laissa envoûter d'un doux baiser de la part de Valdimar. Ils passèrent la nuit ensemble et se marièrent dans les mois qui suivirent sous les yeux de la déesse Mara. Elle eut également un fils la même année, issu de leur union dans la grotte. L'enfant était vigoureux et possédait le visage de son père et les yeux déterminés de sa mère.

En 5E510, le Héraut s'est éteint sans souffrance auprès de ses frères et soeurs compagnons. Festoyant désormais à Sovngarde auprès d'Ysgramor, il a légué avant de partir tout ses biens aux Compagnons et bien-sûr à son successeur : Valdimar Ours-Guerrier. Celui-ci a décidé de s'attaquer à la Crevasse, les Parjures sont devenus une menace trop grande pour Bordeciel et il est temps de les purger définitivement ou du moins de les affaiblir suffisamment pour mâcher le plus gros du travail, tout cela secrètement pour soulager Nelgar Sombrage d'un poids trop lourd pour Bordeciel. Néanmoins, les tentions au sein même du Cercle se sont ravivés, la Meute et les non-lycans ne semblent plus s'entendre comme par le passé. Un nouveau défi pour le jeune Héraut des Compagnons qui devra maintenir son rôle de conciliateur et de pilier pour le Cercle. Sa femme continue à le soutenir et à l'aimer comme le premier jour tout en éduquant son fils qui est alors destiné à devenir lui aussi un Compagnon. Âgé d'à peine 4 ans, l'enfant manie déjà l'épée, bien qu'encore maladroitement.

Aujourd'hui, le destin de Valdimar se poursuit. Soutenu par ses proches et les Compagnons, de nouvelles barrières se dressent néanmoins contre lui...Sera-t-il préserver la gloire des Compagnons ? Sera-t-il continuer à contrôler la Bête qui sommeil depuis presque toute sa vie en lui ? Sera-t-il défendre sa famille dans les temps difficiles qui arrivent ? Nous le verrons bien...




♠ Vous.

Compte appartenant au fondateur !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Valdimar Ours-Guerrier, Héraut des Compagnons.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thornac, le Nain guerrier
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Le Retour du Guerrier
» Arkh [Guerrier]
» Gwendal LeGrand, Fils du guerrier elfe Otomaî Dûltan .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Elder Scrolls: La Saison Éternelle :: Administration :: Les Légendes de Tamriel :: Fiches Validées-
Sauter vers: