Forum RPG inspiré de la saga The Elder Scrolls se situant dans l'ensemble du continent de Tamriel. (Héritier du forum TES:La Chute des Divins)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Amélia Ajentus, la Régente d'Elsweyr-Nord !

Aller en bas 
AuteurMessage
Rémus Talanian
Fondateur / Comte de Kvatch
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 14/04/2015

MessageSujet: Amélia Ajentus, la Régente d'Elsweyr-Nord !   Jeu 16 Avr - 17:41

Présentation.



Amélia Ajentus, Régente d'Elsweyr-Nord


♠ Votre Personnage.

♠ Nom, Prénom : Amélia Ajentus
♠ Âge : 28 ans
♠ Race : Impériale.
♠ Lieu de naissance : Chorrol, Cyrodiil.
♠ Orientation de rôle, carrière... : Régente de la province impériale d'Elsweyr-Nord
♠ Signe astrologique ou Pierre gardienne : Pierre de la Dame.
♠ Élément de votre magie : Destruction, elle possède la capacité de générer un sort de flammes.
♠ Crédits de l'avatar : Emilia Clarke *-*

♠ Description physique :

Amélia est une jeune femme de haute naissance suffisamment agréable à l'oeil pour s'attirer les faveurs de pas mal de prétendants. Du haut de son petit mètre soixante, la régente arbore une silhouette mince mais néanmoins en chair: une poitrine saillante et rebondie, des hanches fines sans l'être trop, des épaules "fragiles", le tout porté par une longue paire de jambe parfaitement construite. Son teint est plutôt laiteux à l'origine mais le soleil d'Elsweyr semble l'avoir malgré tout bronzé.  Un nez fin et aqulin, de belles lèvres pulpeuses surplombée par des pommettes légèrement rehaussées...Malgré la beauté déjà tant remarquable, rien ne reste comparable à ses yeux profonds dont l'iris bleu semble comparable à l'océan le plus pur qui soit. Son regard est pourtant celle d'une femme de pouvoir, bien qu'encore peu expérimentée, elle peut surprendre à bien des égards.

N'ayant cependant pas la carrure d'une véritable combattante, elle ne compte que sur ses sorts de destruction et une dague d'origine khajiite pour se protéger. Bien, que les troupes impériales jouent également un grand rôle dans la préservation de sa sécurité.




♠ Description psychologique : Ici, 5 lignes requises.

Elle porte en elle le sang des Ajentus, un sang devenu impérial depuis peu. Nièce de l'Empereur, elle s'est toujours montrée être une femme farouche et passionnée dans tout ce qu'elle entreprenait. Au départ, jeune et naïve, l'Ajentus apprit rapidement à manier le pouvoir à la tête de la province impériale d'Elsweyr-Nord. Dirigeant d'une main ferme mais bienvaillante le peuple, elle s'est avoué être la "favorite" des gens moins fortunés. En effet, elle a essayé, tant bien que mal, d'instaurer une nouvelle politique pour sa province, annonçant ne plus considérer les pauvres comme des gens "inférieurs" à la noblesse. Bien-sûr, cette passion pour le peuple provoque forcément des mécontentements de la part des élites. Mais, elle les ignore, sachant malgré tout qu'un jour cela lui retombera dessus. Utopique, certes elle l'est un peu. Avec la légalisation de l'esclavage au sein des provinces du Domaine Aldmeri, elle a vu les pires injustices dans la partie sud d'Elsweyr...Obligée de partager la patrie des Khajiits avec le Thalmor, Amélia ne peut rien faire pour contrer toutes ses injustices. Luttant pour l'égalité et la liberté (deux éléments très rarement réunis dans un état), elle est consciente que sa politique est encore imparfaite et qu'il faudra du temps pour qu'elle obtienne plus de sagesse dans ses décisions. En effet, elle a du mal à accepter les gens ayant un autre point de vue au niveau du "bien ou du mal". Pour elle, c'est elle qui lutte pour le bien de tous...même si ce n'est pourtant pas forcément le cas. Une attitude quelque peu "immature", mais encore une fois, son jeune âge fait qu'elle acquiert plus de maturité progressivement en fonction des différentes situations qu'elle affronte. Elle était ainsi et personne ne pouvait la changer. Entière. Ardente. Éprise. Passionnée. En un mot : Une femme d'honneur et digne malgré tout.
Cependant, en totale contradiction avec son visage presque innocent, la haine reste aussi discrètement présente dans sa façon appréhender la vie. En effet, la princesse entretient une rancœur sans bornes envers les personnes pratiquant des injustices. L'injustice, elle ne la traîtait pas avec de la clémence...elle l'a traîté avec la justice à son état le plus brutal. La loi du talion était son credo dans ce genre de circonstances.

Amélia possède également un certains sens du devoir, sachant qu'elle ne peut pas se comporter n'importe comment, elle se plie au protocole imposé par la société. Sachant qu'un jour, elle devra épousé un seigneur, peut être même le pire des salopards, ne serait-ce que pour le bien de sa famille et celui de l'Empire !

Concernant l'ancienne dynastie impériale, les Tristevent, elle regrette leur sort et espère qu'un drame pareil ne tâchera pas l'histoire de la dynastie de son oncle. Elle avait une certaine sympathie envers les princes, sans pour autant réellement les connaître, mais les fameuses histoires que l'on racontait sur le preux combattant qu'était le prince Januarius Tristevent, ont fait chavirés le coeur de plus d'une de ses demoiselles ! Bien-sûr, ce genre de "rêveries", elle n'en avait plus...Au niveau de l'ancien empereur, Martin Tristevent, elle ne l'appréciait. Elle a encore aujourd'hui le souvenir de cet espèce "d'ogre" sale et peu commode. Il représentait un âge de l'empire décadant dans une époque, elle aussi, décadante. Aujourd'hui, le monde a évolué...Les anciens souverains ont toujours comptés sur la noblesse voir la bourgeoisie pour les soutenir, Amélia espère que s'appuyer sur le peuple pouvait aussi être bénéfique pour son règne en tant que régente d'Elsweyr-Nord.

Très attachée à sa famille, elle espère se faire un nom malgré le fait qu'elle fait partie de la "mauvaise" branche de la dynastie. En effet, sa mère et son père se sont fait tués pendant la guerre daedrique en défendant avec bravoure Chorrol contre les invasions daedriques. Mais, l'Empereur ne l'a pas oubliée et la chargea un jour de régner sur la province d'Elsweyr auprès de son cousin Antonius Ajentus. Plus agé qu'elle, il a néanmoins préféré demeuré à Dune (la seconde ville la plus importante de la partie impériale d'Elsweyr) afin d'y régner avec son épouse et ses fils. La régente ayant une autoriré totale sur la province, elle est heureuse d'avoir un membre de sa famille aussi respectable pour diriger à ses côtés.

Malgré le fait que ce soit une femme, elle n'hésite pas à inspecter régulièrement les légions que l'empereur lui a affectées. Elle a même ordonné à ceux-ci de porter une nouvelle armure plus légère de telle façon à pouvoir être plus rapide et mobile sur le champ de bataille. Les guerriers du désert anti-impériaux étant surtout des adeptes de la guérrilla, la force brute habituelle de l'empire avait besoin d'une certaine adaptation.

En privé, elle est plutôt discrète mais amicale. N'aimant cependant pas s'attacher, elle préfère la solitude et le calme de ses appartements aux tumultes des salles du palais. Généralement, son passe-temps favoris est de contemplé sa ville depuis un large balcon...Voyant en cette ville, son peuple même si pourtant elle restera toujours étrangère à celui-ci...Amélia Ajentus est l'une des rares noble qui défends la cause des plus pauvre. Ce qui lui a même valu le surnom de:"La Régente du Peuple". Certains osent même en dirent d'autres plus péjoratifs comme: "La Catin des gueux", "La mendiante courronée"...Bien-sûr, ce genre de propos sont punis très sévèrement par les autorités impériales.


♠ Histoire, passé :


Fan-art de "pinklatex"



La famille Ajentus fut très longtemps vassale de l'ancienne dynastie impériale des Tristevent. Alors que ceux-ci étaient installés principalement dans la région d'Anvil, ce fut à Chorrol que les Ajentus prospérèrent ayant de bonnes relations avec le comte local et des terres d'où ils tiraient des revenus. En 5E 500, alors que la peste se propageait à une vitesse folle et que la main d'oeuvre commençait à manquer, Le patriarche de la famille Ajentus, qui aujourd'hui n'est autre que l'Empereur Valeryus Ier, écrivit à son prédécesseur Martin II afin d'envoyer une partie de sa famille à la tête de la nouvelle province impériale d'Elsweyr, créant ainsi une nouvelle source de revenus pour les Ajentus. Malheureusement pour Amélia, qui était alors une jeune femme de 18 ans, ce ne fut pas SA partie de la famille. Elle fut contrainte à rester avec ses parents afin de "défendre les intérêts des Ajentus" à Chorrol. Bien-sûr, la jeune femme fut en première ligne face aux hordes de Daedras qui envahirent Cyrodiil...Elle parvint à survivre en empruntant un passage secret prévu pour s'échapper de la ville en cas de siège...Seule avec des gardes du corps, elle traversa la moitié du pays pour rejoindre la Cité Impériale. Elle prit ensuite un transport jusqu'à Elsweyr pour rejoindre l'autre partie de sa famille. Rejoignant ses cousins, elle parvint à résister à tout cela grâce aux soutiens de ses proches...Ayant conscience, qu'elle ne reverrait jamais ses parents...Ce fut une période difficile pour elle, et la fille douce, calme et timide qu'elle était commença lentement à se métamorphoser.

Après la fin de la guerre contre les Daedras et la chute des Tristevent, elle apprit que son oncle (le patriarche de la famille donc), fut appelé à s'asseoir sur le trône de l'Empire, le Haut-Chancelier ayant jugé que les Ajentus étaient les plus légitimes à succéder aux Tristevent. D'un point de vue politique cela avait aussi un grand rôle, l'une des cousines de Amélia, Eridia ayant épousé la Main du Roi de Bordeciel, Arès Stalion. Cette alliance avec les Stalion permit aux Ajentus de prendre définitivement le relais des Tristevent et de préserver l'alliance entre Bordeciel et Cyrodiil.

Pendant neuf ans, Amélia va connaître l'oubli, elle qui était autrefois si appréciée par la population de Chorrol. Dégoûtée et chagrinée par la mort de ses parents, elle préféra resté en Elsweyr, à l'écart de tout les commentaires de la cours et auprès de la seule famille qui lui restait. Ses autres cousins restés en Cyrodiil et devenus princes ne pouvant plus se "charger" de son cas.

En Elsweyr, elle apprit à s'évader du "cocon familiale" s'échappant de temps à autre du palais pour partir à la rencontre de la population. Les Khajiits étant un peuple relativement agréable, elle remarqua néanmoins la dévastation que provoquait la consommation de skoumas et les inégalités croissantes entre les riches et les pauvres. Aspirant à une vie meilleure pour ces gens, elle fut rapidement apprécié par les autochtones. Ce sentiment d'être importante lui redonna une seconde vie, plus passionnante, où elle découvrit le monde à sa manière à travers les voyageurs qui contaient leurs histoires, les marchands possédant de véritables reliques dans leurs échoppes...Les charmes du sud de Tamriel n'avait pas de limite pour une jeune noble impériale avide de connaissances !

En 5E 509, elle reçu une missive de l'Empereur en personne ! Son oncle s'était-il enfin rappelé de son existence ? Elle fut assigné à la tête de la province impériale d'Elsweyr, comprenant toute la partie nord de celle-ci ! Prenant la place de son autre oncle, son règne en tant que régente fut rapidement acclamé par le peuple mais redoutés par la noblesse qui craignait que son manque d'expérience et que ses "rapports avec la populace" n'interfèrent avec les intérêts de la province. Les mois passèrent et elle dû néanmoins agir avec fermeté pour contrer les indépendantistes manipulés par les Renrijra Kriin (un groupe terroriste se disant "révolutionnaire" désireux de rendre à Elsweyr son indépendance face à l'Empire et au Domaine Aldmeri.) Elle réprima ces actions dans le sang, jugeant tout ceux se soulevant contre l'Empire comme des traîtres...Elle les fit massacré par ses troupes...Cette action sanglante forgèrent sa réputation de régente, la citation de "main de fer dans un gant de velour" pour la désigner était tout-à-fait appropriée dans ce genre de contexte.

Les mois passèrent et avant même le début de l'année suivante, elle fit face à une nouvelle difficulté qui prenait de plus en plus de l'ampleur. L'esclavage dans le sud du pays...Elle fit face à des contrebandiers Dumner qui traversaient son territoire dans le but de vendre des esclaves au Domaine Almderi. Elle renforça davantage son armée pour faire face à tout ces problèmes et appliqua une politique dure et impitoyable envers ceux qui commettaient des injustices.

Aujourd'hui, la traque d'Amélia continue s'avançant parfois elle même avec ses troupes dans le désert afin de traquer les esclavagistes, elle représente la justice impériale sur Elsweyr et pour elle la justice....n'a pas de faiblesses.




♠ Vous.
♠ Petite présentation. Je suis le fondateur (et oui, sous ce personnage se cache bel et bien un gars ^^), je m'appelle Amaury (vous pouvez m'appelé Amau, ça ne me dérange pas) et je suis Belge (un gars du nord entouré de frenchis ! =P Mais comme on dit, si la Belgique a la forme d'un cerveau ce n'est pas pour rien qu'elle est située au dessus de la France, bon bon ^^ J'arrête.) Voilà, voilà.
♠ Votre expérience rp : 3-4 ans de RP maintenant et j'ai administré 2 forums actifs (certains sur ce forum ont d'ailleurs connu deux) en plus de celui-ci, en plus d'en avoir modéré deux autres (actifs eux aussi).
♠ Comment avez-vous découvert le forum ? : Je ne répondrais pas à cette question =P

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tes-saison-eternelle.forumgratuit.be
 
Amélia Ajentus, la Régente d'Elsweyr-Nord !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» musique celtique
» Quand une Ménade s'en revient. | Iseult
» De l'aide pour une pas douée? ^^' [Terminé]
» [UPTOBOX] La Légende de Bruce Lee [DVDRiP]
» Gentes dames pour gent Saigneur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Elder Scrolls: La Saison Éternelle :: Administration :: Les Légendes de Tamriel :: Fiches Validées-
Sauter vers: